#JusticepourlesOpticiens

Détails du testing : Rock Accommodatif

Tests Complémentaires

Nom du Test : Rock Accommodatif

But du Test :
Le rock accommodaif est un test qui s'effectue en VP à 40cm. Le praticien devra alterner des verres devant les yeux du sujet, généralement +/-2.00 ?, tandis que le sujet fait la netteté sur la cible. Il passera d'un verre à l'autre dès que le sujet aura réussi à faire la netteté sur le test.
Le rock accommodatif peut s'effectuer en binoculaire et en monoculaire. En règle générale, on commence par le rock accommodatif binoculaire.
* si le nombre de cycles par minutes est dans les normes, il pourra s'arrêter là
* si le nombre de cycles par minutes est inférieur aux normes, il faudra tester le rock accommodatif monoculaire sur les deux yeux afin de déterminer si le problème est :
          - principalement accommodatif : mesure monoculaire < norme
          - lié à la vision binoculaire : mesures monoculaires dans les normes

Intérêts
Le rock accommodatif binoculaire va permettre de tester la flexibilité de l'accommodation pour une convergence fixe, et donc l'habilité accommodative associée à l'intégrité de la vision binoculaire par la relation accommodation/convergence
Le rock accommodatif monoculaire va permettre de tester la rapidité et la résistance à la fatigue du muscle ciliaire, du cristallin et le fonctionnement approprié des neurones efférents du mécanisme accommodatif. Il aidera le clinicien à déceler une inertie accommodative.

Cible
La cible devra être suffisamment précise pour que le sujet puisse maintenir son attention ainsi que la netteté. On optera le plus souvent pour l’échelle d'acuité de Snellen VP, placée à 40cm.
La ligne d'acuité sera choisie en fonction de l'acuité visuelle du sujet. C'est à dire 80% de son acuité maximale VP.

Normes du Test :
* Rock accommodatif binoculaire :
          * minimum : 10 cpm
          * moyenne : 13 cpm

* Rock accommodatif binoculaire avec anti-suppressif : est en générale de 2 cpm inférieur à celle attendue en binoculaire, soit 8 cpm au minimum.

* Rock accommodatif monoculaire :
          * minimum : 12 cpm
          * moyenne : 17 cpm

Il se peut que le rock accommodatif monoculaire soit meilleur sur le deuxième oeil testé à cause des effets d'entraînement. Il faudra retester le premier oeil.

Méthodologie du Test :
1- Placer la compensation optimale VL du sujet sur une lunette d'essai
2- Placer le test adapté à 40cm
3- Contrôler l'éclairage de la salle et diriger une lumière supplémentaire sur le test
4- Donner les instructions au patient
5- Commencer le rock accommodatif avec une face binoculaire +/-2,00 ?
6- Se munir d'une montre : chronométrer le sujet et compter le nombre de cycles par minutes
7- Noter le nombre de cycles par minutes (1 passage sur le convexe / 1 passage sur le concave / 1 retour sur le convexe = 1cpm)
8- Si le résultat binoculaire est inférieur à la norme : recommencer la procédure sur l'OD puis l'OG
9- Noter les résultats obtenus et noter si le sujet bloque particulièrement sur un des deux verres
10- Si le patient est suspecté d'avoir une suppression : recommencer la procédure avec un anti-suppréssif (tests polarisés)

Il est plus aisé de laisser le sujet tourné lui-même la face, afin de ne pas perdre de temps entre la netteté obtenue et la vision avec les nouveaux verres.

Phraséologie :
"Vous allez fixer ces lettres et les garder nettes. Vous allez placer les deux verres de cette monture devant vos yeux et dès que vous retrouverez une parfaite netteté sur le test vous retournerez la face. Le but est de faire le plus de rotations possibles mais, la rotation ne doit se faire que si le texte vous paraît simple et net. Vous recommencerez l'opération jusqu'à ce que je vous arrête."

 

Dernière mise à jour le 06-04-2017 à 14:30.