#JusticepourlesOpticiens

Détails du testing : Amplitude d'accommodation

Vision de Près

Nom du Test : Amplitude d'accommodation

But du Test :
La mesure de l'amplitude d'accommodation permet de vérifier l'intégrité de l'accommodation du sujet.
Une grande majorité de personnes auront des amplitudes d'accommodation dans les limites normal pour leur âge. Cependant un petit nombre de patients présenteront des amplitudes faibles permettant de soulever un problème fonctionnel, lié à la fatigue, ou pathologique.

L'amplitude d'accommodation est la valeur maximale que peut atteindre l'accommodation. C'est la différence toujours positive, exprimée en dioptrie, entre la proximité du rémotum et celle du proximum.

Il existe 3 méthodes de mesure :

1 - Mesure objective par skiascopie :

Méthodologie du Test :
1 - Le sujet porte sa compensation VL optimale, il fixe la ligne 10/10 d'un test d'acuité visuelle VP(ou une ligne inférieure à la meilleur acuité du plus mauvais oeil). Il est pratique que la carte VP comporte une ouverture centrale afin d'observer plus facilement le reflet rétinoscopique.
2 - Les instructions sont données de telle sorte qu'il conserve une attention et un maintien de la netteté constant sur le test.
3 - La pièce devra être éclairée normalement et une lampe VP dirigée vers le test.
4 - On commence par l'OD (occlure l'OG)
5 - Basé sur le même principe que la skiascopie dynamique l'examinateur va commencer à observer le mouvement rétinoscopique de l'oeil droit dans le plan du test.
La réponse attendue est un mouvement direct, faisant suite à un retard accommadatif :
- se reculer jusqu'à obtenir le pattern de neutralité
- avancer la carte VP de quelques centimètres sans bouger le skiascope : le mouvement attendu est alors un inverse
- avancer le skiascope pour obtenir de nouveau le pattern de neutralité
- avancer une nouvelle fois la carte sans bouger le skiascope et observer le reflet : le mouvement est de nouveau inverse
- répéter la procédure autant de fois que nécessaire pour ne plus obtenir de mouvement inverse au déplacement du test : dépasser le Punctum Proximum Objectif, le reflet deviendra direct (relâchement de l'accommodation du sujet vers l'accommodation tonique)
5 - Refaire de même pour l'OG puis ODG
6 - Noter la dernière distance du skiascope au sujet, pour laquelle a été obtenu un point neutre : cette distance est le Punctum Proximum Objectif prenant en compte la valeur du LAG.

Phraséologie :

"Concentrez vous sur les petites lettres. Essayez de maintenir la netteté sur les lettres et lisez-les à haute voix. Ne vous préoccupez pas de la lumière qui est projetée dans votre oeil".

2 - Méthode du "Push-up" ou Punctum Proximum d'Accommodation (PPA) :

Intérêt :

L'amplitude d'accommodation mesurée avec la méthode du push-up est facile, rapide et demande un matériel restreint :
- une cible qui donne un stimulus adéquate (80% de l'AV maximale)
- une règle millimétrée, sur laquelle peuvent être marquées les équivalence dioptriques des proximités et des amplitudes minimales en fonction de l'âge
Le Push-up est fait en conditions naturelles :
- utilisation de la lunette d'essai
- prise en compte de la profondeur de champs
Le PPA permet de faire les mesures en monoculaires et binoculaires, ce qui donnera de précieuses information quant au comportement binoculaire du sujet

Méthodologie du Test :

1 - Placer la compensation optimale VL du sujet sur la lunette d'essai
2 - Ajuster la lunette d'essai avec l'écart VP du sujet
3 - Faire tenir une petite lettre, une échelle VP (d'acuité 80% de l'AV max) à 40 cm
4 - Veiller à avoir un éclairage homogène et directionnel sur le test ( ne pas sur éclairer)
5 - Attirer l'attention du sujet sur la cible et lui demander de maintenir la netteté le plus longtemps et précisément possible
6 - Occlure l'OG et commencer la mesure de l'OD
- rapprocher lentement et progressivement le test : environ 0,25 à 0,50 δ (2 à 4 cm) par seconde afin d'induire un changement régulier dans la réponse accommodative. Plus le test sera proche, plus on devra avancer lentement, afin de conserver une progression constante.
- s'arrêter dès que le sujet perçoit un premier flou constant et noter la distance
- La procédure devra être répétée plusieurs fois (au minimum 3 fois) afin d'effectuer une moyenne et observer la qualité de l'accommodation.
7 - Refaire de même pour l'OG puis ODG

Phraséologie :

"Fixez et maintenez la netteté sur ces lettres. Vous allez rapprocher lentement le test et arrêterez dès que vous commencerez à percevoir le tout premier flou constant, même si vous arrivez encore à lire".

3 - Méthode des verres concaves : Méthode de Sheard :

Méthodologie du Test :

La méthode de Sheard est une alternative au push-up. Elle ne se fait qu'en MONOCULAIRE et requiert l'utilisation du réfracteur.

1 - Placer la compensation optimal VL du sujet dans le réfracteur
2 - Placer à 40 cm une petite lettre, une échelle VP (d'acuité 80% de l'AV max) à 40 cm
3 - Veiller à avoir un éclairage homogène et directionnel sur le test
4 - Attirer l'attention du sujet sur la cible et lui demander de maintenir la netteté le plus longtemps et précisément possible
5 - Occlure l'OG et commencer la mesure de l'OD
- augmenter progressivement les verres concave par pas de 0,25 δ
- s'arrêter dès que le sujet perçoit un premier flou constant et noter la valeur du réfracteur :

                             Amplitude d'accommodation = proximité du test + |add concave|

Si le test est placé à 40 cm, la proximité du test est de 2,50 δ

6 - Refaire de même pour l'OG puis ODG

Phraséologie :
"Fixez et maintenez la netteté sur ces lettres. Je vais faire défiler lentement des verres devant votre oeil et vous me préviendrez dès que vous commencerez à percevoir le tout premier flou constant, même si vous arrivez encore à lire"

Normes :

Les amplitudes d'accommodation monoculaires devrons êtres égales à 0,25 δ près.
Une différence de plus de 0,50 δ? doit faire penser à une pathologie entraînant une insuffisance accommodative. Cependant, avant de chercher plus avant, if faudra vérifier la véracité de la balance binoculaire VL.

La valeur binoculaire doit être supérieure à la valeur monoculaire d'au minimum 0,50 δ. L'aide de la convergence binoculaire doit être significative.

 

Dernière mise à jour le 06-04-2017 à 15:24.